中文

 

聆聽有聲資料 / Ecouter


UPCOMING EVENTS


September 3, 2017 at 7:30 pm

National Recital Hall, Taipei

Ô Charming Night

(French, English and Italian songs and arias)

with Nicolas Drouet, tenor and Vera Hui-Pin Hsu, Piano.

 

October 18, 2017

National University of Chiayi

Ô Charming Night

(French, English and Italian songs and arias)

with Nicolas Drouet, tenor and Vera Hui-Pin Hsu, Piano.

 

October 23, 2017

National University of Taitung

Ô Charming Night

(French, English and Italian songs and arias)

with Nicolas Drouet, tenor and Vera Hui-Pin Hsu, Piano.

 

October 28, 2017

Yulin

Taïwanese songs and French Chanson

with Nicolas Drouet, tenor and Vera Hui-Pin Hsu, Piano

(More details later on this website)

 

December 9, 2017 at 7:30 pm

Wenshui Arts and Cultural Center, Taipei

"Quoi? Une Chanson"

A brief history of French Songs (concert and encounter with the public)

With Lin Yueru, piano

 


RECENT EVENTS


March 3 at 19:30, National Concert Hall, Taipei (TIFA - Taipei International Festival of the Arts):

The Soldier's Tale by Igor Stravinsky /C-F Ramuz (The Narrator, the Soldier and the Devil)

with the Taipei Soloist Ensemble, cond. Amy Chang / stage dir. Chung-Chi Fan.

 

February 22 at 12:00, Chung Yuan University, Chungli (Taïwan).

Recital with Li-Chin Huang, soprano and Vera Hui-Pin Hsu, piano.


Nicolas Drouet

 

BIOGRAPHIE

 

Après une formation comme acteur auprès de metteurs en scènes et acteurs comme Isabelle Sadoyan, Christine Gagneux, Jean-Paul Wenzel ou Michel Bruzat, il se forme en chant lyrique avec Jean-Philippe Courtis (auprès duquel il obtient son DEM au Conservatoire d'Amiens), Daniel Galvez-Vallejo, Elsa Maurus, Ana-Maria Miranda et Robert Dumé et, pour l'interprétation du lied et de la mélodie, de Françoise Tillard.


En mars 2014, il remporte à l'unanimité le premier prix au concours international d'opérette de Marseille dans la catégorie duo avec la soprano Clémentine Decouture.

 

Il chante en soliste autant dans l’oratorio (Requiem de Mozart, Magnificat SWV 468 de Schütz - dir. Simon-Pierre Bestion-, Le Messie de Haendel, cantate BWV 61 et messe brève bwv 235 de JS Bach) que dans la musique italienne ( Monteverdi, Gesualdo…) ou le lied et la mélodie (Scottish songs de Beethoven avec l'Ensemble 2E2M - dir. Pierre Roullier, et, à l'opéra de Dijon, des Lieder de Schumann et Brahms interprété en quatuor de solistes avec le pianiste Mihaly Zeke). Il s’illustre aussi dans le répertoire dit léger : l'opéra-comique et l’opérette (plusieurs productions au Grand Théâtre d’Angers avec l'Atelier Lyrique Angevin entre 2013 et 2016 - Le Sire de Vergy de Claude Terrasse, La Belle Hélène et Madame l'Archiduc de Jacques Offenbach -, Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier (rôle de Don Quichotte) à Taipei en 2015, La fiancée du scaphandrier de Claude Terrasse au Théâtre La Bruyère en 2011, Ménélas dans La Belle Hélène d'Offenbach, Le Colin-Maillard d'Aristide Hignard par la Compagnie Les frivolités parisiennes, Aristée dans Orphée aux enfers), et la chanson (Mistinguett et puis c'est tout, spectacle conçu par Christophe Mirambeau en 2013 au Vingtième Théâtre). En récital, Nicolas Drouet a chanté les mélodies de Chabrier, Poulenc, Satie et Ravel, accompagné notamment par la pianiste Françoise Tillard et la pianiste taïwanaise Vera Hsui. Il a créé un spectacle autour d'Erik Satie, Le Voyage à Satie, qui à ce jour a été joué près d'une vingtaine fois dans la région parisienne.

 

Depuis quelques années, Nicolas Drouet travaille régulièrement avec les ensembles Les Cris de Paris (dir. Geoffroy Jourdain) et La Tempête (ex-Luce del Canto, dir. Simon-Pierre Bestion).

 

Au théâtre, Nicolas Drouet a joué dans L'Heptameron de Marguerite de Navarre (m-e-s E. Véricel), Le médecin malgré lui de Molière (60 représentations - m-e-s Amélie Dhée), La dispute et La commère de Marivaux (m-e-s Karin Catala) et Pelléas et Mélisande de M. Maeterlinck (mise en scène propre).

 

 

 

PRESSENicolas Drouet Dogorians


"Excellente prestation de Nicolas Drouet dans le rôle de Millepertuis; ce comédien devenu chanteur, et ayant abordé avec uccès un répertoire étendu, a mis la salle en joie par ses gaffes, et, entre autres, par son air détaillant ses multiples maux au retour de la croisade, air spectaculaire qui inspirera quelques décennies plus tard la chanson "Je ne suis pas bien portant" de Koger et Scotto."

(Christiane Izel - Opérette Magazine - février 2016)


"Nicolas Drouet a totalement séduit le public dans des numéros parfaitement huilés extraits de Malvina (Reynaldo Hahn), Ciboulette et Orphée aux Enfers aux côtés de Clémentine Decouture. Très à l'aise sur scène et utilisant une palette d'expressions du visage à la fois émouvantes et burlesques, ce jeune interprète devrait réserver dans l'avenir de belles surprises dans un répertoire dont il maîtrise d'ors et déjà de nombreuses ficelles."

(Hervé Casini - Opérette Magazine - mai 2014)

 

"Mention pour le ténor Nicolas Drouet, formidable comédien, qui fait du frère de Pélagie un benêt à l'irrésistible accent paysan."

(Philippe Thanh, La lettre du Musicien - Article sur Le Colin-Maillard d'A. Hignard, Août 2013)